Sélectionner une page

Des cours de jeux vidéo à l’école ?! E-contest vous dit tout : Partie 1

23 Avr 2018 | Dossier, Éducation, Esport, Jeux vidéo | 0 commentaires

Image de l'article

La Chine, grand acteur de l’Esport via l’éducation

D’un simple passe-temps à une véritable passion, l’Esport est devenu un métier à part entière… au point de devenir une matière scolaire dans certaines parties du globe, notamment en Asie. Et notamment la Chine qui met tout en oeuvre afin d’être la plaque tournant au niveau de l’Esport.

Un premier stade dédié à l’Esport en Chine

La discipline du jeu électronique a pris une telle envergure que certains pays l’ont intégré à leur programme d’étude ! Le continent asiatique fait office de porte étendard de cette culture du jeu vidéo qui attire de plus en plus d’adeptes. Il faut dire que les compétitions se développent de plus en plus et les gains grimpent à une allure vertigineuse. Au niveau des infrastructures aussi, la Chine a un pas d’avance. Le pays a plusieurs gaming house où les joueurs peuvent venir s’entrainer, comme les organisations Edward Gaming (EDG) ou Oh my god (OMG). Les chinois vont également ouvrir le premier stade intégralement pensé pour l’esport, dans la province de Chongqing. En construction depuis 10 mois, ce stade ultra moderne, nommé Zhongxian Stadium, pourra accueillir 7.000 personnes et prévoit 13.000 places supplémentaires pour des téléspectateurs situés en dehors de stade. Quand on vous dit que ce projet est faramineux !

732 millions d’euros générés en 2018 !

Le cabinet Newzoo, spécialisé entre autres dans le domaine du jeu vidéo, estime que le secteur devrait générer un chiffre d’affaires mondial de 906 millions de dollars, environ 732 millions d’euros, soit une hausse de plus de 38% sur un an. Pour se représenter du rôle joué par l’Empire du milieu, il pourrait représenter 18% de cette estimation. Aussi, 260 millions de Chinois jouent à des jeux d’esport ou regardent des compétitions, selon la firme chinoise iResearch,
Actuellement, la Chine emploie 50.000 personnes selon le cabinet chinois CNG alors qu’il en faudrait 260.000 de plus pour combler toutes les offres d’emplois.
Si dans les pays Occidentaux les parents peuvent être réticents à envoyer leurs enfants dans un école spécialisée en jeu vidéo, c’est tout le contraire en Asie. A partir de l’âge de 14 ans, un enfant chinois peut s’inscrire dans le lycée de Lanxiang dans la ville de Jinan, situé dans l’est de la Chine. La filière dure en moyenne trois ans. Au programme : des jeux comme League of Legends, Counter Strike ou encore Overwatch. Les meilleurs élèves pourront devenir des joueurs professionnels pendant que les autres peuvent se tourner vers la gestion et le management de ce business attractif.
« Une partie des cours, c’est bien sûr la pratique des jeux vidéo. Mais on forme les élèves à tous les métiers du secteur », témoigne le directeur de la structure, Rong Lanxiang.

Heureusement pour les jeunes Européens qui ambitionnent d’en faire leur métier, il existe également de nouvelles écoles dans le même style en Angleterre, en Finlande, en Russie mais aussi en France avec la Gaming Academy à Lyon et la Esport Academy situé à Nantes.
Quoi qu’il en soit, le secteur de l’Esport sera un acteur majeur pour l’industrie future et permettra de créer un grand nombre d’emplois.
Dans la prochaine partie, nous nous intéresserons sur les apports que peuvent avoir des cours de jeux vidéo pour les élèves dans des écoles traditionnelles.

Laissez-nous un commentaire

N'hésitez surtout pas à nous laisser un commentaire, nous nous ferons une joie de vous lire et de vous répondre !

Vous pouvez également nous contacter via cette page.

Vous êtes un professionnel et vous voulez que l'on organise votre prochain repas d'entreprise ? Cliquez ici pour en savoir plus !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest