fbpx
preloder
Sélectionner une page

“Gold farming”, du virtuel au réel

2 Juil 2018 | Jeux vidéo, Reportage | 0 commentaires

Image de l'article
Se faire de l’argent en jouant aux jeux vidéo, tous les gamers en rêve non ? Il y a l’élite, les Esportifs gagnant leur vie en participant à des compétitions avec des cash-prize qui en font rêver plus d’un. Mais les joueurs lambda peuvent également profiter de leur passion pour se faire de l’argent. Focus sur le « gold farming ».

L’agriculture d’or

L’une des techniques utilisées est celle du gold farming, ou agriculture d’or. Ce concept est né depuis l’émergence des MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Game) et prend de plus en plus d’ampleur. Il renvoie en réalité à la répétition d’un grand nombre de fois des mêmes actions de jeu dans l’objectif de vendre les objets récoltés dans la vie réelle . Une sorte d’échange financier entre le virtuel et le réel. Certains joueurs passent des heures à répéter les mêmes gestes pour se faire de l’argent virtuel, qu’ils convertissent par la suite en argent réel. Ils utilisent notamment les sites d’enchères pour vendre leurs objets virtuels durement récoltés, par exemple des équipements difficiles à obtenir, des cartes ultra rares, etc.

                                              Exemple d’inventaire accessible sur Steam en échange de dollars

Les dérives carcérales

Néanmoins cette pratique peut avoir des dérives pour le moins troublantes et choquantes. En Chine, un prisonnier de la prison de Jixi a témoigné sur son expérience vécue durant son incarcération. Dans cet établissement, les détenus sont obligés, entre autres, de jouer plus de 10 heures par jour au jeu World of Warcraft. Il explique que « près de 300 prisonniers étaient obligés de jouer. J’ai entendu dire qu’ils (les geôliers) pouvaient gagner jusqu’à 570 livres par jour. Nous ne voyions jamais l’argent. Ils n’éteignaient jamais les ordinateurs ». Dans les cas où les prisonniers n’obéissent pas ou ne sont pas assez performant, les gardiens utilisent la violence : « Si je ne pouvais pas atteindre mon quota, ils me punissaient physiquement », avoue-t-il. Une nouvelle forme d’exploitation qui peut donc rapporter gros, mais qui, étonnement, n’est pour l’instant pas considérée comme étant illégale…
Le gold farming est un marché très lucratif en Chine et dans les pays asiatiques en général. Un moyen de gagner de l’argent certes, mais cette technique laisse tout de même perplexe quant à son côté éthique lorsqu’elle est utilisée de manière abusive.

Laissez-nous un commentaire

N'hésitez surtout pas à nous laisser un commentaire, nous nous ferons une joie de vous lire et de vous répondre !

Vous pouvez également nous contacter via cette page.

Vous êtes un professionnel et vous voulez que l'on organise votre prochain repas d'entreprise ? Cliquez ici pour en savoir plus !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest